Test "Quel.le éco-pratiquant.e es-tu?   démarre le test ici

Alternatives aux crèmes solaires (de grandes sociétés pharmaceutiques)

comment se protéger du soleil
Publié le :01/08/2021

 » L’histoire des cosmétiques est avant celle du regard que nous posons sur nous-même et des besoins créés par le marketing pour nous inciter à faire plus que des soins naturels. « 
Julie Bernier

Voici un nouvel article pour cette catégorie qui te permet de diminuer tes déchets, de changer ton quotidien pour des alternatives différentes, plus durables et/ou plus saine et/ou plus en accord avec tes valeurs.

Les autres articles de cette série se trouvent ici :

Les sujets tels que les emballages cadeaux, les mouchoirs, les bouteilles d’eau, le liquide vaisselle, les cotons tiges, les essuie-tout et le tube de dentifrice sont traités en profondeurs.

Concernant les crèmes solaires, le débat fait rage dans mon coeur et dans mon cerveau.

comment se protéger du soleil

En effet, les crèmes solaires sont un désastre pour les océans. Mais le soleil est un désastre pour notre peau, surtout la mienne qui est claire.

C’est compliqué et polémique. J’ai décidé de te livrer mon ressenti et ce que je pense de cette situation. Je crois que c’est le sujet sur lequel je change le plus d’avis en fonction des informations que je découvre.

En premier, comme tous les articles de cette série, je vais t’expliquer pourquoi il est essentiel de consacrer du temps à cette thématique. Ensuite vient les alternatives possibles. Enfin, je te parle de mon expérience avec le soleil.

J’espère que tu trouveras ton bonheur ou en tout cas des pistes de réflexions et surtout de changements possibles.

Pourquoi changer de crème ?


Comme toujours, je t’invite à être effectuer tes propres recherches, à comprendre pourquoi les crèmes sont tant critiquées. Le net regorge d’articles concernant ce sujet.

J’en fais un tour rapide. Je vais te donner les liens de quelques articles qui m’ont fortement interpellé.

Tu as peut-être d’autres raisons, explique-les moi en commentaire. Je suis toujours ravie d’augmenter ma réflexion 🙂

Parce que c’est mieux pour ta santé

Est-ce que tu t’es déjà intéressé à la composition de tes produits de soin?

Est-ce que tu comprends les termes utilisés?

Pour ma part, je n’y comprenais rien.

Je t’explique rapidement le peu que je sais.

La composition comprend des produits chimiques, souvent nocif pour la santé.

L’indice de protection est lié au nanoparticules (filtres chimiques) ou aux filtres minéraux (souvent des produits bio).

Les filtres chimiques sont composés en partie de nanoparticules et seraient des perturbateurs endocriniens. Du coup, mauvais pour ta santé, mauvais pour les océans, mauvais pour les poissons (que tu manges).

Les filtres minéraux sont composés dioxyde de titane ou de d’oxyde de zinc. Donc des nanoparticules, donc mauvais pour la santé aussi. Mais ici pas de perturbateur endocrinien.

La dureté de ce choix n’est pas évident.

De plus, afin de rendre efficace la protection, il faut en mettre régulièrement. Vraiment genre toutes les 3 H, même avec un indice SPF 50.

Et tout cela va dans ton corps. Tu me diras, à toute petite dose. Le vrai problème c’est le cocktail de produits chimiques que ton corps reçoit : crème hydratante, crème solaire, après-solaire, médicaments (car ou ils contiennent souvent des métaux lourds), produits de nettoyage, gel douche, shampoing, lingettes, fruits et légumes avec pesticides, plats préparés, céréales industrielles, …

Je ne suis pas médecin, ni scientifique mais mon instinct crie que ce n’est pas bon pour notre corps à long terme, de génération en génération…

L’article cité dans les sources en bas de l’article l’explique bien mieux que moi, et en prime contient des liens vers des décodages des produits.

Après avoir constaté le désastre sur le corps, passons à l’environnement.

Parce que c’est mieux pour les océans

Tu l’auras compris : si c’est mauvais pour ton corps, pourquoi cela le serait pour l’environnement?

De plus, soyons clair que cela revient dans notre corps à nouveau via les poissons et crustacés.

Comment cela arrive aux océans ? Pense à tous les baigneurs qui se tartinent de crème. Pensent à toutes les douches que comprennent l’eau. J’en suis malade.

comment se protéger du soleil

En plus de récolter plein de déchets plastiques, l’eau essentielle à notre planète (c’est quand même la planète bleue) récoltent plein de produits chimiques. Donc les êtres marins aussi. La chaîne alimentaire est donc impacté aussi.

Et d’un point de vue transition écologique?

La transition écologique est un chemin de transformation.

Comprendre que :

  • Nos actes ont un impact fort.
  • Les lobbys sont puissants.
  • Les grandes sociétés pharmaceutiques ne sont pas objectives.
  • Notre corps est plus performant.
  • Certaines périodes pour s’exposer est mauvais pour tout.
  • Les slogans ne sont pas des vérités absolues.

La santé et la sécurité sont des véhicules fort pour les slogans.

Alors ne prenons pas pour argent comptant ce que les médias, les pubs, les slogans nous martèlent à longueur de temps. Prenons le temps d’alimenter cette réflexion. Prenons le temps de se renseigner. Prenons le temps d’agir en conscience.

Si le terme transition écologique t’interpelle, j’ai écrit un article complet avec les définitions des termes régulièrement utilisés sur le blog.

Maintenant passons aux possibilités de changement qui existent. Il en existe mais malheureusement pas des exceptionnelles à mon sens.

Alors, tu vas me dire : « Véronique c’est bien beau de critiquer mais qu’est-ce que tu conseilles/proposes? ». Je t’invite à lire la suite.

Quelles alternatives possibles ?

Je te conseille vivement d’en parler aussi à ton médecin.

La peau est un organe sensible. Il est de notre devoir de le traiter avec respect, d’en prendre soin.

Produits minérals sans nanoparticule



Plusieurs marques en proposent. Des Bio et des non Bio.

La marque Ringana fait le buzz sur Instagram. Leur concept est sympa : emballage en verre, et possibilité de renvoyer le contenant afin que la marque réutilise et non produise de nouveaux tubes.

Dans le temps, nous avons utilisés la marque Biosolis.

comment se protéger du soleil

Fais-toi ton propre avis.

Les huiles

Les huiles ne remplaceront pas une protection solaire, surtout lors de grande exposition.

Mais elles sont déjà une petite protection lors de promenades, lors d’apéros du soir, … elles permettront peut-être de limiter l’utilisation d’un crème.

comment se protéger du soleil

Tu peux au choix utiliser l’huile : d’olive, de carotte, de jojoba, …

Crème DIY



Certains blog et sites proposent des autos de fabrication de crèmes solaire.

En voici une liste ici : https://www.aroma-zone.com/catalogsearch/result/?sq=solaire&order=relevance&dir=desc&limit=96&mode=grid&e=a&activetab=recettes

Et voici encore une recette ici : https://planetehealthy.com/faire-creme-solaire-maison-naturelle-ecologique/

Je n’ai pour ma part jamais expérimenté cette solution. Je pense que si tel était le cas, je ne l’utiliserais pas pour une exposition de type mer, piscine toute la journée, …

L’ombre, le chapeau

L’ombre est une alternative intéressante. Attention tout de fois à la réflexion du soleil surtout près d’une surface d’eau.

comment se protéger du soleil

Le chapeau aussi est une alternative. Seulement, il ne recouvre pas tout le corps.

comment se protéger du soleil

La végétation offre de l’ombre. Les arbres, les forêts, les bois sont des moyens exceptionnels d’avoir de l’ombre et de protéger sa peau.

comment se protéger du soleil

Utiliser les moyens naturels passe aussi par la nature et ce qu’elle nous propose.

Les t-shirt, les combis anti-uv

C’est une solution durable.

Les vêtements peuvent être de seconde main et peuvent trouver encore une autre vie : dons, échange, ressourceries, brocantes, …

Ce n’est pas une matière idéal pour la planète. Mais cela a l’avantage de protéger le corps et de pouvoir perdurer, se recycler, s’upcycler.

Voici un récap des possibilités évoquées ici :

comment se protéger du soleil

Notre expérience

Nous avons commencé par des produits bio. J’en achetais peu car nous ne partons pas tous les ans en vacances. Et surtout pas toujours dans des zones chaudes.

Depuis que je ne travaille plus dans une société et que je vais très rarement dans des endroits à l’air conditionné, mon corps n’a jamais autant supporté la chaleur et le soleil.

Cela fait maintenant deux ans que je ne mets plus de produits solaires sur ma peaux. Et sur celle des enfants aussi.

Et pourtant, je n’ai pas de coup de soleil. Et les enfants n’ont plus.

Et pourtant, on n’arrête pas de me dire que je ne fais pas mon âge (ou on me ment non-stop alors).

J’ai appris à respecter mon corps un maximum. A respecter le corps de mes enfants.

comment se protéger du soleil

Mon mari met une crème sur son crâne. Il est chauve. Cela le préserve des insolations, fréquentes les années précédentes. Il en a de moins en moins.

Cet été, nous sommes partis en Slovénie, sans protection solaire.

comment se protéger du soleil

Il en était hors de question, vu que nous nous baignions dans une eau de source. Eau que nous utilisions aussi pour la vaisselle, pour se nettoyer le corps. Il a fait jusqu’à 35 degrés en forêt. Le fait d’être dans un endroit végétal nous a permis de mieux supporter la chaleur et surtout d’avoir une peau moins sèche. Dès que nous sommes passés par la ville (5 fois au total), nous avions la peau et le nez plus sec.

Astuce d’une fille à la peau claire

La meilleure astuce que je peux te livrer, c’est de préparer ta peau au soleil.

J’hydrate ma peau un maximum : avec une huile certains matin ET surtout en buvant beaucoup d’eau. Il suffit de regarder les plantes, elles ont besoin de soleil et de l’eau. Les plantes qui manquent d’eau se détériore plus vite, brûle plus vite aussi. Mon intuition me dit qu’un corps hydraté sera soumis moins fortement aux effets néfastes du soleil.

J’évite les heures les plus chaudes : un maximum à l’ombre ou à l’intérieur. C’est essentiel. Les enfants l’ont bien compris car naturellement ils vont se placer à l’intérieur pendant ces heure-là.

comment se protéger du soleil

Mon corps est habitué progressivement au soleil. Sortant beaucoup avec les enfants, je passe du temps dès les premiers rayons de soleil dehors en hiver et en automne. En forêt, en promenade, dans des plaines de jeux, …

J’évite un maximum les zones à airs conditionnés. Le choc thermique est devenu trop fort pour moi, dans un sens comme dans l’autre sens. Je n’avais pas compris cela avant d’arrêter de travailler pour une grande société. Je supportais très mal de rester au soleil. Ce n’est plus autant le cas. Que du contraire.

Je n’ai jamais apprécié les vacances piscines. Donc cela me convient bien cette routine. Si toutefois nous passions par des pays dit tropicaux, je réfléchirais plus longuement. Je me renseignerais plus profondément.

Conclusion

Merci de m’avoir lue jusqu’ici 🙂

Cet article arrive en plein milieu de l’été. J’avoue y avoir pensé grâce à une conversation avec une copine de hockey il y a quelques années. Elle m’a fait réfléchir encore plus loin que les simples produits bio. Elle me demandait ce que je faisais pour protéger les enfants du soleil car les crèmes solaires étaient un désastre pour les océans (Catherine, si tu passes par-là, sache que ma réflexion ne s’arrête jamais :-).

Je n’ai aucune preuve scientifique de ce que j’avance dans cette réflexion. Je peux toutefois faire confiance à mon corps qui a eu des périodes de souffrances vraiment fortes avec le soleil et les chaleurs.

Si l’article t’a plu et que tu en ressens l’envie, n’hésites pas à le partager sur les réseaux sociaux pour diffuser une information positive, bienveillante et aider les autres à trouver ce blog.

Si tu es nouveau.elle sur le blog, j’ai créé un newsletter pour que tu reçoives un mail lorsqu’un article parait. Si tu t’inscrit tu reçois aussi mon e-book sur des alternatives simples pour diminuer tes déchets.

Belle journée

Véronique

Sources :

  • « Zéro déchet, le manuel d’écologie au quotidien », Julie Bernier, Solar édition
Ìl y est question de composition et même de l’utilité (ou la non-utilité) des crèmes solaires
Cet article date de 2015 et je trouve encore d’actualité.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This