Test "Quel.le éco-pratiquant.e es-tu?   démarre le test ici

Alternatives au gel douche

comment remplacer gels douches
Publié le :13/03/2022

 » Sur ce chemin de remise en question et changement de pratiques quotidiennes, valoriser le pas en avant, aussi minimes soient-ils, est vital « 
Julien Vidal

Bonjour les éco-pratiquant.es,

Après la série d’article sur l’écologie intérieur, je reviens à mes premiers amours que sont la diminution de déchets. Ce sujet me tient tellement à coeur. Ce sont les alternatives pour une hygiène différente qui sont mis à l’honneur.

Comment se débarrasser de cet flacon plastique devenu courant dans les salles de bains, près des éviers.

Cet article, « Alternatives au gel douche » fait partie de la série sur les alternatives aux objets plastiques.

Les autres articles de cette série se trouvent ici :

Les sujets tels que les emballages cadeaux, les mouchoirs, les bouteilles d’eau, le liquide vaisselle, les cotons tiges, les essuie-tout et le tube de dentifrice sont traités en profondeurs.

comment se protéger du soleil

Comme les autres articles de cette série, je t’invite à prendre ce que tu peux/veux. Le reste viendra quand ce sera le bon moment ou pas. Ce sont des pistes de réflexions, des graines de changement.

Pourquoi supprimer le gel douche ?

C’est la question que toute personne se pose. Pourquoi est-il important trouver une alternative au gel douche? C’est facile le flacon de gel douche… Il s’achète au supermarché. Il s’utilise dans la douche. Le flacon vide va à la poubelle. Pourquoi changer?

Et bien, je te réponds ici en trois étapes. J’imagine qu’il existe d’autres raisons. Je te partage les miennes, celle qui m’ont permises de changer.

Parce que c’est mieux pour ta santé

La composition des produits relève parfois du parcours du combattant : comprendre la liste des ingrédients, leur origine, leur transformation, les interactions, leur fabrication et même leur transport est devenu une entreprise fastidieuse.

Savoir que certains produits sont régulièrement retiré des supermarché me glace le sang. Regarder des reportages sur les mensonges des entreprises pharmaceutiques et de produits de soin me marque.

Un produit pour se nettoyer devrait avoir une composition basique, comme la photo de l’emballage du savon ci-dessous.

Je n’ai pas de théorie scientifique, pas de source.

Ce que je peux t’affirmer, lié à mon expérience :

  • ma peau était fort sèche avec des gels douche. J’ai appris que le coté moussant est un agent hyper agressif pour le corps.
  • ma tête était une vrai caisse à résonance avec les parfums en tout genre. Je sortais de la douche avec la sensation de mal de tête. Commencer la journée de cette manière n’est pas idéal 😉
  • plus la liste s’allonge d’ingrédients, plus le gel douche n’a plus la fonction première de nettoyant.
  • une majorité de gel douche contienne des perturbateurs endocriniens. Et oui, ceux-là même qui sont les substances chimiques qui influencent nos thyroïde, nos hormones, … La liste des perturbateurs nocifs pour la santé ne cessent d’augmenter d’année en année. Ils se retrouvent partout : produits d’hygiène, produits cosmétique, produits d’entretien, produits pour bébé (les fameuses lingettes), l’air (via les nouveaux meubles), l’eau du robinet (via les stations d’épuration qui n’arrivent pas à enlever tous ceux-ci), les barquettes en plastique, les produits alimentaires, …

alternatives gels douches

Les termes « perturbateur endocrinien » et « slow cosmétique » ont été rajouté à l’article concernant les définitions.

Le minimalisme dans la salle de bain me semble une solution parfaite pour protéger le corps de mes enfants et des générations futurs. Voilà une raison profonde de supprimer les flacons en tout genre.

Passons maintenant à la protection de la nature, de notre Terre.

Parce que c’est mieux pour les océans et la nature en générale

C’est un fait communément admis que les océans vont mal, voire sont « le reflet de notre société ». La mer recrache régulièrement des quantités de déchets lors des marrées. De plus, les poissons et les êtres vivants sont remplis de produits chimiques.

Les analyses effectuées dans les océans, les lacs, les cours d’eau indiquent la présences de ces produits chimiques. C’est effarant. Je croise régulièrement ce genre d’informations.

Un foyer utilise en moyenne 1 flacon de gel douche par mois au minimum. Multiplié par le nombre de mois et par le nombre de foyer par an. Cela fait énormément. Ce serait 186 millions de flacons utilisé en France*. Je répète 186 millions de flacons. Et combien sont recyclé? 40%. De plus, le recyclage coûte très cher.

Il devient urgent de changer son mode de vie. Cela peut être progressif.

J’ai décidé ce changement pour la nature. Elle mérite que l’eau évacuée dans les égouts soient le moins possible polluée.

Notre voyage en Slovénie m’a marquée. Mon rapport à l’eau s’est modifié : pas d’égout, pas d’eau courant. Voire l’eau directement absorbée par la terre est marquant. Pas question de produit toxique. Le lien est direct avec ce que tu consommes en eau. Il est même visible.

Sur la Terre, tout est inter connecté. L’eau fait partie du cycle de la vie : tout ce qui part revient. La fabuleuse propriété de régénération du vivant est soumise à rude épreuves. Les quantités de produits chimiques sont trop importantes. L’eau et les poissons qui arrivent dans nos assiettes et nos verres contiennent d’infime portions de plastique.

Et d’un point de vue transition écologique?

La salle de bain est un point important dans le transition écologique. Elle est une phase essentielle dans la diminution des déchets. Prendre conscience du nombre de produits différents et du nombre de bouteilles en plastiques est une étape essentielle. Less is more. Moins de produits. « Slow cosmétique » un mouvement qui vise à diminuer les produits dans la salle de bain.

La « slow cosmétique » est expliqué dans l’article sur les définitions : « Transition écologique, késako ».

Ce terme est expliquée sur le site de Julien Kaibeck.

La diminution radicale de produits est faisable et surtout bénéfique pour toi et pour la nature. De plus, tu y trouveras un avantage économique. Le produit te paraîtra plus cher. A côte de cela, tu auras largement diminuer le nombre de tes achats. Le budget de produits d’hygiène est moindre.

Maintenant, passons aux possibilités de changement.

Quelles alternatives possibles au gel douche?

A nouveau, dans ce type d’article, tu trouveras de tout. Prends ce qui te paraît possible et laisses toi imprégner du reste. Se laver tous les jours à la douche est une pratique très récente. Nos grands parents n’ont pas connus cela.

C’est un changement de paradigme.

Est-il nécessaire de se laver complètement tous les jours?

Nos stress nous font transpirer plus. Notre mode de vie nous salit plus, souvent au sens symbolique.

Voici les différentes possibles d’alternatives au gel douche reprises ci-dessous.

Savons durs

Le savon est le produit le plus connu sur notre continent. C’est même l’ancêtre du gel douche. C’est le produits de nos grands parents, arrières grands parents.

Dans cette catégorie, tu trouves plusieurs types de savon :

  • de Marseille
  • saponifié à froid, souvent artisanal et bio
  • industriel

Le savon de Marseille est le plus connu mais attention aux falsifications.

Le savon de Marseille remplit son rôle de lavage. Je le trouve souvent emballé dans du plastique.

Les savons artisanaux ont ma préférence, surtout lorsqu’ils sont locaux. J’en trouve dans les magasins bio et vracs de ma région et même de ma ville. Et souvent, ils ne sont pas emballés.

Les savons « industriels » contiennent aussi des perturbateurs endocriniens et le plus souvent, ils sont sur-emballés.

Les avantages du savons, surtout artisanaux, sont :

  • Pratique : un coup sous l’eau
  • Peu d’ingrédients
  • Simple
  • Hygiénique : ce sont les propriétés de base du savon…
  • Prend peu de place

Les inconvénients sont :

  • Ne mousse pas toujours (et certainement pas autant que le gel douche)
  • Peut devenir mou si il n’est pas séché, et donc s’user beaucoup plus vite
  • En déplacement, ce n’est pas pratique le savon mouillé

Astuces diverses :

  • Sécher le savon après chaque usage, afin de le garder plus longtemps. Personnellement je le retire de la douche et le dépose sur un repose savon.
  • Garder les fonds de savons pour éviter le gaspillage. Je les mets dans un filet. Lorsqu’il est rempli j’utilise le filet dans la douche.
  • Utiliser un gant de toilette pour les déplacements. J’ai aussi acheté des pochettes sur un marché.
  • Avoir un stock suffisant, 5-6 en attente : cela permet au stock en attente de continuer de se durcir et de ne pas tomber à court.
  • Parler avec chaque artisan pour comprendre l’utilité et la fabrication des savons.
  • Connaître sa peau afin de comprendre quelle usage il est conseillé d’en faire. Ma peau sèche ne supporte pas toujours le savon au noyau d’abricot réputé avoir un effet gommage.

A l’eau froide

Evidemment tout dépend de la vie que tu mènes. Il m’arrive de plus en plus souvent de juste passer de l’eau fraiche sur mon visage, mes bras, … le tout à l’évier.

Certaines personnes passent même par la douche froide. En développement personnel, cela a un effet énergisant. Il est vrai que lorsque tu te trouves sans eau courante, l’eau froide est la norme.

Les effets bénéfiques de la douche froide* sont : détend les muscles, renforce et stimule notre organisme; raffermit la peau, anti-rides naturels, augmente la confiance en soi, brûle les calories, embellit la peau, resserre les pores, réveille notre mental et notre corps physique, …

J’avoue que cette possibilité aurait été in-envisageable pour moi lorsque je travaillais à la banque. Je stressais beaucoup et je transpirait beaucoup…

Gel douche bio

Deux possibilités :

  • acheter les flacons dans des magasins bio ou droguerie
  • remplir ton flacon au magasin vrac

Les avantages sont

  • Rester dans son domaine si tu as l’habitude des flacons de gels douches
  • La composition est normalement plus clean (respectueuse de ton corps).

Je n’ai plus utilisé de gel douche depuis 4/5 ans. Je ne pourrais dire, si, à l’heure actuelle, les gels douches bio sont de qualité.

No wash

Cette possibilité est venue en lisant l’article ci-dessous sur l’homme qui ne se lave pas pendant un mois . Je n’aurais jamais pensé à remettre en question cette habitude de la douche quotidienne. Je pratique la toilette du petit chat. La douche, je la prend tous les trois jours environs.

Les raisons de cette expérience sont :  » chaque fois que l’on se lave, on utilise un détergent qui provoque un déséquilibre dans ce milieu bactérien. C’est ce déséquilibre qui va provoquer la mauvaise odeur. Au plus on se lave, au plus les mauvaises odeurs reviennent rapidement et au plus on a besoin de se relaver par la suite, comme j’ai pu l’expérimenter. Le tout est de revenir à un point d’équilibre« .

C’est parlant tout de même. Les publicités nous encouragent à se laver le plus souvent possible. Pourtant cela pousse notre organisme à se dérégler.

https://www.rtbf.be/article/le-journaliste-qui-arreta-de-se-laver-pendant-un-mois-9641030

https://www.wedemain.fr/decouvrir/j-ai-arrete-de-me-doucher-pendant-un-mois-et-j-ai-survecu-_a3159-html/

Il utilise la toilette sèche comme substitut lors des efforts intenses et il change d’habits. C’est tout.

Poudre

La poudre est un moyen efficace de se laver. L’argile, le Rhassoul sont les plus connus. Ensuite, le rinçage vient compléter cette méthode. C’est en même temps un soin pour notre peau.

Dans les pays d’Afrique et du Moyen Orient c’est une procédé courant.

C’est doux pour la peau. En pratique, tu mélange la poudre à de l’eau dans un bol en bois (le plastique atténue les propriétés de l’argile). Et tu te badigeonnes. Le mieux est de le pratiquer dans la salle de bain ou proche d’un point d’eau pour te rincer facilement. Les première fois, j’en ai mis partout ;-).

L’avantage principale concerne le soin apporté à la peau.

Le désavantage est l’organisation pratique à acquérir.

Vinaigre

Le vinaigre peut aussi être utilisé pour se laver.

Personnellement, je n’ai jamais pratiqué la douche ou le lavage au vinaigre. Je ne peux pas en dire plus. Je sais que c’est une possibilité.

Il existe probablement d’autres possibilités. Si tu en connais d’autres, n’hésites pas en le partager en commantaire.

Comment avons-nous supprimé le gel douche?

La salle de bain zéro déchet a vite pris un importance capitale dans ma transition. Et pour une fois, je peux dire dans NOTRE transition. J’ai vite compris que le gel douche ne fera plus partie de nos habitudes. Trouver des alternatives a été facile pour nous.

Le savon solide est un des premiers produits de notre salle de bain minimaliste.

Depuis que le savon est entré dans nos vies, il n’est plus question de gel douche. Ce n’est même pas envisageable de revenir en arrière. En fait, le gel douche ne fait plus partie de ma réalité. Je suis toujours étonnée de le remarquer dans les douches.

L’astuce, c’est le petit sac pour les restes. Je ne cherche plus à terminer jusqu’à la dernière miette le savon. Je le met dans le filet et je l’utilise plus tard.

Ma peau se sent bien depuis cette décision d’arrêter le gel douche. J’ai tenu encore quelque temps avec un flacon pour le sport.

J’ai une peau à tendance sèche et Vincent une peau à tendance grasse. Un savon neutre est idéal. Pas besoin de commencer à chercher plusieurs produits. Pas besoin d’avoir plein de flacon : un pour Vincent, un pour moi, un pour les enfants.

Je suis contente de notre salle de bain. Elle est représentative de notre parcours : beaucoup d’avancées, beaucoup d’acceptation de l’autre. Et le plus, c’est l’absence de poubelle dans cette pièce. Pas besoin de multiplier cet objet.

Je privilégie un maximum les artisans autour de chez nous, de notre pays. C’est important pour moi. J’observe que Vincent découvre les artisans savonniers. Il prend parfois encore un savon de Marseille emballé dans du plastique. Cela se réduit fameusement. Il n’a absolument jamais repris de flacon de gel douche depuis plusieurs années. Et lorsque nous sommes en voyage, il utilise le savon et non le mini flacon.

Je peux dire qu’à l’heure d’aujourd’hui, c’est une réussite. Le savons fait par partie de notre quotidien. Il n’est pas remis en question. Il est même une évidence.

Les enfants connaissent quasi que cet objet. Ma fille a tendance a utiliser le gel douche des autres à la piscine. Elle le regrette souvent après, avec sa peau qui démangent.

Astuce pour une hygiène différente

L’hygiène est une donnée essentielle dans nos modes de vie. Il ne s’agit pas de retourner en arrière, de se priver de ce confort.

Malgré tout, j’ai acquis certaines habitudes qui bousculent ce schéma de la douche quotidienne.

J’ai une vie active avec les enfants, l’instruction en famille, les partages, les rencontres et le projet communautaire de l’écolieu. Je n’ai plus la même vie active de métro-boulot-dodo.

Ce que je fais :

  • Une douche tous les trois jours environs. Cela varie fortement bien sûr. Parfois, il peut m’arriver de prendre trois jours de suite une douche. Je reviens toujours à cette possibilité d’espacer ce type de lavage. Je considère ma douche comme un moment privilégié. J’ai de la chance d’avoir cette possibilité. Je sors le savon de la douche pour un séchage.
  • Je pratique la toilette du petit chat tous les autres jours, sans dérogation. Un moment particulier, fait de douceur et énergisant. Le visage, les mains, les bras, les aisselles, les parties intimes. C’est tout.
  • Les enfants se lavent à leur rythme. Cela fait plusieurs années qu’ils ne prennent pas de bain et/ou de douche tous les jours. Ils lavent leurs mains régulièrement. L’hygiène chez eux n’est pas la même que la mienne et c’est ok.
  • J’ai acquis la certitude qu’un environnement trop propre n’est pas l’idéal. Notre corps est armé pour se protéger. Les produits chimiques suppriment cette protection. Au contact des crasses, notre immunité se forme.

Toutes ces habitudes m’on fait comprendre combien mon bonheur ne dépendait pas de produit dit miracle, ni de la quantité de flacon dans ma salle de bain. Je suis heureuse de prendre ma douche avec mon savon, d’acheter mes savons à des artisans locaux, de ne pas donner cet argent à de grandes sociétés commerciales, de participer à l’émergence de sociétés alternatives.

Conclusion

Cet article arrive à sa fin. Je te remercie grandement de m’avoir lue jusqu’ici.

Le savon est un des premiers objets à avoir contribué à ,la diminution de nos déchets. Je ne pourrais vraiment plus revenir en arrière. Mon corps m’en remercie. Le corps de mes enfants aussi. Je suis bien contente que ma salle de bain soit devenue minimaliste. Cela m’enlève un grand poids.

De plus, je prend un grand plaisir à découvrir de nouveaux savons lorsqu’ils sont fabriqués proche de chez moi. J’aime les savons aux odeurs douces.

Et toi, quelle est ta routine hygiène?

Utilises-tu un savon? Cela demande un changement d’habitude, c’est vrai. Qu’est-ce qui te freine pour ce changement? Qu’as-tu besoin de savoir pour changer?

Belle journée

Véronique

  • Sources :
  • « Zéro déchet, le manuel d’écologie au quotidien », Julie Bernier, Solar édition
  • « Famille presque zéro déchet. Ze Guide », Jérémie Pichon Bénédicte Mort, Thierry Soucart Edition
  • « Ces habitudes qui te changent une vie « , Léa Labrousse, Améthyste Éditions

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This