Test "Quel.le éco-pratiquant.e es-tu?   démarre le test ici

Vrac, les astuces

astuces vrac zéro déchet
Publié le :12/12/2020
 » Le courage n’est pas l’absence de peur mais la capacité à la vaincre « 
Nelson Mandela

Cet article aurait pu s’appeler « Le vrac pour débutant  » mais je trouvais ce titre réducteur.

Quelle que soit l’étape où tu te trouves dans ta transition écologique intuitive en famille, tu peux y trouver une inspiration. Ne dit-on pas que nous sommes des éternels apprenants?

Moi-même, je suis toujours à l’affut d’astuces. Il peut être utile de se tenir au courant.

Ce n’est pas une science infuse. C’est le fruit de mon expérience de plusieurs années dans le vrac. J’espère te donner des idées, des possibilités de changer tes habitudes.

Alors si tu l’acceptes, je te présente mes astuces vrac dans cet article. Je te parlerai d’abord, du matériel à disposer, ensuite du combat entre la récup et le neuf, après je te parle du type d’aliments à acheter en vrac. Pour terminer, je te donne plein d’astuces pour l’organisation.

Commencer à acheter en vrac, c’est peut-être le début de ta transformation. Ou c’est la continuité.

Laisse toi aller avec cet article, prend ce qui te convient, jette ce que tu ne veux pas, essaie, adapte. Trouve tes solutions. Je te le souhaite vivement.

C’est parti, belle lecture

Quel matériel ?

Le matériel te servira pour aller acheter les aliments et après pour les conserver.

Je te présente une liste, non exhaustive, comme d’habitude ;-), n’hésites pas à l’enrichir dans les commentaires.

Les bocaux
Les sacs à vrac en tissu
Les sacs krafts de fruits et légumes
Les sacs à pain
Les bocaux de conserve
Les bouteilles en verre
Les tup tup (pour ne pas citer le nom célèbre)
Tes mains, surtout pour les fruits et légumes
Astuce no 1 : tout ce qui est utilisé pour conserver les aliments est pratique pour le vrac – vive la liberté et la créativité.

Tu l’auras compris, il suffit de prendre ce que tu as chez toi. Pas besoin de dépenser ton argent dans des sacs à vrac super mignons, ou des bocaux de conserve neufs. Pas besoin d’être une super couturière pour avoir des sacs à vrac.

Pour ma part, j’ai commencé avec les sachets de fruits et légumes, les sachets de pain. Je n’avais pas encore de gros bocaux. J’ai utilisé les bouteilles en verre pour les conserver. Au fil de mes aventures, j’ai acheté des bocaux, parfois neufs, parfois en brocante. Mon mari prend encore des sacs à la boulangerie, nous les récupérons pour un marchand de fruits et légumes sur le marché.

Les magasins vrac ne proposent pas tous l’astuce des bocaux avec les étiquettes, mais il devrait tellement c’est pratique.
Le principe est génial. Tu prends tes contenants, tu les pèses vides. Une étiquette sort que tu apposes sur ton contenant. Tu remplis ton contenant. A la caisse, il passe l’étiquette à la scanneuse pour retirer le poids de ton contenant. Et quand tu rentres, tu mets directement dans ton armoire. Plus besoin de transvaser.

Astuce 2 : les légumes n’ont pas tous besoin de sachets ou de contenants. Tes mains et un gros cabas suffisent souvent.

Le potiron, le potimarron, les poireaux, les pommes, l’ail, les poivrons, les poires, ….

A part les légumes feuilles, les champignons, j’utilise mes mains et mon cabas la plupart du temps.

Astuce 3 : disposer dans ton cabas, les légumes et fruits très lourds en dessous. Et les fruits et légumes fragiles en dessus.

Récup versus achat neuf?

C’est un débat qui selon moi n’a pas de raison d’être. Si tu as chez toi, tu prends ce que tu as chez toi. Si tu n’as pas, tu achètes ou confectionnes.

Tu te doutes que la récup a ma préférence. Mais la situation n’est pas aussi binaire que récup versus neuf.

Il est vrai que d’un point de vue transition écologique, l’utilisation de nouvelles ressources, il vaut mieux de la récup que du neuf.

Il est vrai aussi que beaucoup de petits créateurs proposent de magnifiques sacs à vrac, sacs à pain.

Et enfin, il est vrai aussi que certaines entreprises surfent sur cette vague du green et du changement, sans réelle valeur écologique.

Je te dirais que si tu as acheté des sachets dans une grande surface, c’est ok aussi.

Comme je le dis souvent, chacun fait du mieux qu’il peut, en fonction de son foyer et de son quotidien.

Le principe est de regarder d’abord chez soi pour économiser de l’argent, de l’énergie à chercher ou simplement pour ne pas utiliser de nouvelles ressources.

Après certaines personnes peuvent avoir envie et / ou besoin d’acheter des sacs à vracs, des bocaux.

Cela fait aussi partie du chemin de la transformation.

Astuce no 4 : oser demander à sa famille et ses amis si des solutions trainent chez eux et ne sont pas utilisée

Le gâchis existe pour tout, y compris pour les ressources autres que la nourriture. Si l’on peut éviter cela, ce serait super 😉

Maintenant, cela dépend tellement de chacun, de ses ressources, de ses besoins, de son quotidien.

Astuces numéro 4 : ne te casses pas la tête et agis. Prends des sacs et va au magasin vrac. Tu vas découvrir un monde de possibilités.

Quel produit convient au vrac?

Tu as un choix énorme. Les magasins vrac se multiplient énormément en ce moment. Tu trouveras probablement un magasin proche de chez toi.

Si non, commences déjà dans ton supermarché habituel avec ce que tu peux prendre en vrac.

Adapte toi en fonction de tes possibilités. Tu pourras réajuster si besoin dans les mois et les années à venir.

Les fruits
Les légumes
Les légumineuses
Les pâtes
Le riz
Le quinoa
Les farines
Les huiles et vinaigres
Les fromages
Les oeufs
Le chocolat
Les biscuits
Les savons
Les shampoings solides
Les gels douches et les shampoings liquides
Les produits de ménages
Les ingrédients des produits de ménage
Le pain
Les pâtisseries

Astuce 5 : Que ce soit dans un supermarché ou dans un petit magasin, il faut oser demander.

Les boulangeries, les fromageries, les boucheries, … tout petit commerçant peut accueillir les contenants. Cela amène souvent à des conversations diverses sur nos modes de consommation. Je ne vais pas te mentir, parfois c’est épuisant. Parfois, c’est enrichissant.

Personnellement, j’aime le côté magique de cette relation. J’ai déjà reçu des invendus de la boulangère, de notre primeur. C’est super agréable.

La relation peut mener à des discussions intéressantes car les personnes sont désireuses de connaître ce cheminement.

Astuce 6 : au début, j’explique juste que je diminue mes déchets. Sans explication. Les personnes réellement intéressées te poseront d’autres questions par la suite, s’ils le désirent.

Organisation

Il faut un minimum d’organisation pour effectuer ses courses en vrac. Tu verras, cela deviendra vite une habitude. C’était plus long avant mais après les courses, c’est beaucoup plus rapide. Dans la vie de tous aussi, c’est plus rapide. En effet, plus besoin de jeter un carton, un plastique, plus besoin d’autant sortir la poubelle.

Considère que tu te prépares pour un marathon. Il faut un peu de préparation. Et c’est pareil d’ailleurs pour le sprint, surtout si tu veux battre le record en cours.

Donc voici, comment je fonctionne :

1. Avant de partir, je prépare mes contenants dans mon cabas. Ils sont tous dans une armoire, l’ancienne armoire à tup tup .
2. Dans la voiture, se trouve mon sac contenant tous mes sacs à vrac.
3. En fonction des semaines, je vais dans un magasin vrac, dans un magasin bio à forte tendance de vrac. Et quasiment toutes les semaines, je vais au primeur de légumes (une ferme en bas de chez nous).
4. Au magasin, je m’assure que les bocaux soient étiquetés. Pour le primeur, je prends mes sacs à vrac.
5. Lorsque je rentre à la maison : je range les bocaux et les fruits et légumes. Les sacs à vrac sont rangés dans le cabas qui va dans la voiture à la prochaine sortie. Je met mon cabas devant la porte afin d’y penser dès que je sors. Cela m’assure que j’ai toujours de quoi si je fais les courses à l’improviste.
6. Lorsqu’un pot est vide, je le lave (parfois, il suffit simplement de le rincer) et je le place dans l’armoire à bocaux.
Lorsque j’y pense plus clairement, comme ici pour l’article, je vois l’énorme gain de temps que cela me fournit. J’aime tellement le côté durable de cette pratique. Réutiliser le pot, semaine après semaine.

Quel plaisir.

Ce planning te fournit plein d’astuces d’organisation.

L’astuce qui me convient le plus est la suivante :

Astuce 7 : toujours avoir un sac à vrac dans son sac à main et dans sa voiture pour les imprévus.

Conclusion

Je termine cet article par te souhaiter un chemin rempli de vracs.

Beaucoup pensent que le vrac devient une mode ou une lubie. Je crois simplement que c’est un mode de vie. Alors c’est vrai que certaines entreprises en profitent pour ouvrir des rayons vracs chers.

Astuce numéro 8 : acheter chez des indépendants. C’est moins cher car plus proche du producteur.

Comme tu l’auras compris, le chemin de la transition écologique intuitive en famille est propre à chacun. Le mien est rempli d’expériences. Je sais que cela convient en ce moment. Mais je sais aussi que la situation peut évoluer par la suite si les conditions et la situation le requièrent.

Le vrac est un chemin afin de diminuer facilement tes déchets. Il peut convenir pour la poubelle de ta cuisine, de ta salle de bain et de tes sorties. Cela prouve réellement que c’est à la portée de chacun.

Tout le monde a les capacités de changer son quotidien. Il faut le décider et passer à l’action.

Si ce chemin là ne te conviens pas, n’hésites pas à aller lire celui-là :

J’espère que les graines de cet article te plaisent.

Je te remercie de m’avoir lue jusqu’ici.

Et toi, tu es passé du côté de la force du vrac?

Si l’article t’a plu et que tu en ressens l’envie, n’hésites pas à le partager sur les réseaux sociaux pour diffuser une information positive, bienveillante et aider les autres à trouver ce blog.

A côté ou en dessous se trouve un formulaire pour recevoir mes réflexions, conseils, mes trucs et astuces vers une transition écologique en famille réussie en rapport avec tes valeurs. Si tu ne l’as pas déjà fait, abonnes toi et tu recevras mon e-book gratuit sur des gestes simples et efficaces de zéro déchet.

Belle journée

Véronique

Eco-pratiquante intuitive

Edit 10 avril : cet article se trouve dans une série de trois articles sur le vrac :

2 Commentaires

  1. Kimovitch

    Chouette article

    Réponse
    • Véronique

      Merci Kim 🙏🥰

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This